Aucun effet sur elle... Non vraiment, elle pense et y repense, ces 35 années n'ont aucun effet sur elle. Quelques prises cependant, quelques fils argentés se glissent ici et là, quelques lignes se dessinent, se creusent, à peine.
D'entre tous ses anniversaires à peine une poignée a réellement compté jusque alors.
Le 4ème est en fait le premier. Celui qu'elle a du partager avec un petit frère. Et tous les autres qui s'en sont suivis.
Le 10ème ensuite, annonçait trop tôt la fin de l'enfance avec la disparition d'un proche.
Le 18ème, son permis et une première voiture offrant des possibilités d'échappées et de liberté. Et enfin l'adieu au scolaire tant attendu pour l'universitaire et la recherche de soi.
Le 20ème juste après et la chanson qui l'accompagne. On ne l'a pas tous les jours et grand bien lui en fasse. Elle ne regretterait jamais celui-là, promis juré. Trop tôt et pas encore assez tard, très mal dans sa peau, en attente de tout le reste de sa vie. Ce curieux mal être de ne pas exister dans son propre corps, de s'attendre soi même mais sans bien savoir ou et quand. Trop fragile. Elle ne la reconnaît pas sur la photo.
Le 25ème parce que partagé à deux, déjà la promesse d'autres jours, d'autres nuits, de toute une vie.
Et puis le 30ème, ah celui-là était le plus beau, le plus serein jusque alors. Être enfin soi, en accord dans son corps et ses idées. Elle n'a jamais autant aimé que ce 30ème. Et jamais autant fêté d'ailleurs.
Et puis ce 35ème est arrivé sans s'annoncer, sans façon. Emportée par le quotidien, ses deux petits sourires et tout un monde à construire, elle ne l'a pas entendu s'approcher. Mais oui, le compte y est.
Et alors? Et bien... non décidément rien de rien. Vivement le 36ème alors!