ame_soeur

Avec les années, c'était devenu plus qu'un souhait, qu'une simple envie. Rencontrer son écho féminin, une résonnance de ses pensées Elle avait longuement réfléchit à ce qu'elle attendrait de l'autre et de ce que l'autre attendrait en retour. Oui elle avait imaginé leurs conversations, leurs babillages et leurs silences aussi. Surtout les silences. Juste un échange de regards et le sentiment ennivrant de se lire entièrement Savoir sa présence et ne jamais la repousser. Ne pas avoir à la repousser jamais, et elle de ne pas se détourner. Cela devait être ainsi, tel un pacte scellé pour toujours qu'elles n'auraient pas défini

Non, ce n'est pas une soeur qu'elle recherchait. Elle sait la complicité concurrente des filles d'une même famille, elle les a observées. Etre l'unique parmi des garçons lui plaisait, et puis c'était ainsi fait.

Pas une amie non plus. Déjà elles l'entouraient, papillonnaient autour d'elle, toujours au centre, avec la tête qui tourne parfois. Cela ne lui suffisait pas. L'inconditionnelle devait bien exister: des livres entiers en parlait de ces amitiés absolues qui durent au delà de tout. Alors pourquoi pas pour elle?

Plusieurs fois, elle a cru la rencontrer. Mais à chaque fois ce fut une déception. Oh pas si grande que cela, sûrement même moins qu'elle ne le pensait. Son attente était trop vive, ses critères trop aiguisés; voilà les raisons de sa peine. Elle ne peut leur en vouloir de ne pas avoir offert assez; et par dessus tout, de ne pas avoir pu recevoir tout ce qu'elle leur présentait.

A présent, son attente est suspendue. Le fil reste, il n'est pas rompu.

Par hasard, un jour peut être, elle recevra une lettre, elle entendra une phrase qui devineront ce qu'elle a caché au fond de son coeur.

C'est comme cela sûrement qu'elle reconnaîtra son âme soeur.

"Premier secret confié à Vénus" de F. Jouffroy 1839
Photo d'Yvan Lemeur