enfantjouantavecdesfleurs

Toute une vie ou presque qu'ils ne s'étaient pas vus. Pas vus grandir, pas vu vieillir non plus. Plein d'années à devenir des grands, à naître des parents. Tous ces mots qu'elle a dit, tous ces gestes qu'elle a fait après lui. Au creux d'elle, il les a accompagnés. Lui aussi.

Ils avaient 4 ans à peine et c'était pourtant pour la vie. Ils s'aimeraient vaille que vaille, c'était juré, c'était promis. Elle se rappelle ses doigts entre les siens, ses cheveux noirs aux reflets bleus. Il était tendre et beau, son premier amoureux.

Il y eu quelques disputes, il fallait bien tester la corde. Celle qui les lierait pour toujours devait savoir se tordre. Il n'y eu pas de peine, juste quelques regards sombres. Il eu ce câlin de retrouvailles dans un coin de pénombre.
Premiers émois, premiers chuchotements. Elle se souvient de sa tête sur ses genoux, d'un échange de petits cailloux.

Puis un été s'en fut. D'autres écoles, d'autres venues. Le temps a filé, les amoureux disparus.

Toute une vie ou presque qu'ils ne s'étaient pas vus. Cet été pourtant, ils se sont aperçus. Les cheveux noirs aux reflets bleus, les yeux si sombres et si lumineux. Il était lui. Il l'a reconnu aussi.
Pour quelques minutes alors, leurs yeux, ensemble, ont brillé encore. Le marronnier n'était pas oublié. Ni les cailloux blancs, ni les chuchotements.

Ils se sont avoués heureux de se retrouver, tout entier. Ils se sont promis de se revoir dans quelques temps, mais sans y croire vraiment.

Et elle songe que finalement, le plus fort de tous les serments, est peut-être le tout premier...

En pensant à Amélie...


Jean-Joseph Vinache - Enfant jouant avec des fleurs (extrait)