sourire

Même si... il existe des moments légers qui ponctuent les jours. Des petites secondes velours qui remontent le coeur à son plein régime. Du baume sur des pensées tristes, ou à peine lasses qui s'installent et qui s'entassent.

Je souris lorsque je me donne trois coups de ciseaux dans les cheveux et que tout le monde s'exclame sur mon allure.
Je souris quand je glisse dans un vêtement plié depuis longtemps.

Je souris lorsque j'entends quelques notes familières à  la radio.

Je souris lorsque leurs lèvres frôlent mes joues, que les petits doigts cherchent les miens.
Je souris lorsque je décèle chez la petite demoiselle un regard de compétition quand elle se niche au creux des bras de son papa.

Je souris lorsque la marmotte voit son ombre et me donne 6 semaines de plus pour être prête pour les beaux jours.
Je souris lorsque mes bras fendent l'eau avec aisance.

Je souris lorsque quelqu'un m'appelle, pour rien, comme cela.
Je souris lorsque le chat me réclame.

Je souris souvent ces jours-ci. Même si je ne m'en aperçois pas à chaque fois.

Et cela doit être aussi grâce à toi.