toronto

Le vent souffle fort, tout ce qu'il n'a pas soufflé jusqu'alors. Nous pensions être arrivés au printemps et voilà qu'il neige à présent.
Tout le blanc qui s'était exilé en Europe a décidé de revenir chez nous, de reprendre sa place légitime. C'est ici l'hiver, qu'on se le chante.

Et au fond, ces bourrasques blanches ne sont pas pour nous déplaire. La luge pourra enfin être sortie. Elle était jusqu'ici restée à l'abri.

La mémoire est courte: les hommes oublient les habitudes saisonnières. Et même ici se laisse surprendre.

Je ne suis pas née dans le froid. Mais je crois qu'à présent, toute cette neige, tout ce blanc m'appartient.

J'aime l'hiver, et croyez-moi, ca tombe bien!

Lawren Harris - Toronto street, winter morning