oulala

Dans la vraie vie, les mots ne sont pas aussi jolis. Durant les vrais jours, on ne dit pas forcément tout ce que l'on pense gentiment. Pour de vrai, si tout le monde s'exprimait en rimes, cela se saurait.

En vérité, lorsque je suis au volant, je jure comme nulle part ailleurs. Dans plusieurs langues d'ailleurs. Certaines sonorités se prêtent mieux à certaines circonstances. Jamais de gestes, mais souvent des paroles, lestes. Il arrive même que les places arrières soient occupées. Le mot léger est alors suivi d'un : "A ne surtout pas répéter!".

Les beaux jours arrivant, il me faudra me refréner à nouveau. Ne pas oublier les fenêtres ouvertes cette fois-ci... Rien de bien méchant, juste une nécessité d'évacuer le stress causer par le conducteur devant. Ou sur le coté. Vous me suivez?

Dans le réel, les paroles sont souvent moins belles. Mais je crois que si elles l'étaient ce serait lassant. La rugosité des échanges ne m'effraie pas. Elle me manque même parfois. Vivre dans un pays extrêmement courtois peut représenter un véritable pari pour moi. De ne pas parler, front baissé, de mon avis non partagé.

Aujourd'hui pas un mot plus haut que l'autre, un jour tout lisse, un peu trop. Une envie de défouler mon vocabulaire. Je ne pense pas qu'ici soit le lieu approprié pour une telle affaire. Je ne l'ai pas voulu ainsi, d'autres s'en chargent mieux que je ne le ferais.

Juste ce soir, une petite envie d'écrire comme je parle en vrai.