Peel_Paul_Mother_and_Child_1888

L'heure de la promenade approchait, nous nous étions préparées. L'air était doux et les heures plus chaudes déjà s’annonçaient. Sous les premiers grands arbres du parc, je t'ai soulevée pour te poser à terre. Le chemin s'offrait à nous, les oiseaux nous accompagnaient, ce matin était parfait.

C'est au détour du grand sapin que j'ai voulu te prendre la main, la pente s'accentuait, tu avais sûrement besoin d'aide.

A ce moment précis, la brise soulevait ta robe et tes mains promptement passées dans le dos tu m'as dit : "Non!"

Un Non articulé d'une petite voix douce et pourtant sûre d'elle. Les yeux à peine assombris aggravaient ton visage arrondit.

Nous nous sommes regardées, d’égale à égale, j'ai eu le sentiment de lire ton regard à ma hauteur pour la première fois. Une bouffée de bonheur m'a fait te prendre dans mes bras. Ce Non était une victoire, il résonne pour moi comme le début de toute ton histoire. Celle que tu choisira, celle que tu défendras, même devant nous un jour. Les choix que tu tiendras dans tes poings et qu'un Non aidera peut être à délier. Tout ce que d'autres voudront t'imposer, tu sauras le repousser, un seul Non comme ce premier suffira, tu verras.

J'ai vu ta surprise en recevant mes baisers; tu attendais certainement une brimade, une confrontation. Nous avons ri ensemble en chantant Non, Non et Non. Il reviendra, il est bien là. Ce Non dit a déjà son trait d'union. Qu'il reste toujours tien, que personne ne te l'arrache. Il est précieux, je veux que tu le saches. Je saurais l'entendre, parfois le refuser. Ton père ne pourra lui résister.

Mais jamais, grand jamais j'interdirais ton Non.

Paul Peel - Mother and Child  1888