28 août 2010

Sans voix

Il y a quelques jours déjà qu'il est venu de l'Ouest, chargé de la sèche chaleur des grandes plaines. Il est arrivé brusquement, en colère, ou pressé peut être. Les branches ont plié, certaines ont cédé sous sa force. Toutes les poussières de l'été ont du s'éparpiller, se glisser là où on les verra plus. Un grand ménage avant le désordre. Celui des arbres qui meurent en feuilles une à une, au sang qui surgit à leurs branches, à la rouille des heures du soir. Je suis sortie le rencontrer, il me manquait tant. Il n'est que le... [Lire la suite]
Posté par luneauxautres à 21:46 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

24 août 2010

Il y eut un jour

Un jour blanc, sonore. Celui ou ma mère n'était pas là. Ni mon père d'ailleurs. Un matin ou quelqu'un d'autre m'a habillée, coiffée, m'a servi un autre petit déjeuner. Qu'il fallait bien être sage, bien se tenir, que je devais être contente aussi. Il a fallu tenir une main trop serrée sur la mienne, marcher plus vite que d'habitude, ou plutôt plus haut bizarrement. Des couloirs et des tas d'ascenseurs, et une odeur bizarre qui piquait. Et toute cette lumière qui faisait quand même un peu peur, même si il faillait être contente,... [Lire la suite]
Posté par luneauxautres à 00:00 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
21 août 2010

La jupe

Fils : Tiens, qu'est-ce-que tu fais?Elle : Une jupeFils : Ah, pour qui?Elle : Et bien pour moi, tu vois qu'elle est grande.Fils : Silence introspectif  mmmElle : Il y a quelque chose? Fils : Mais ce n'est pas pour la mettre hein?Elle : J'espère que si, je passe du temps à  la faire, alors je veux la porter. Non? Fille qui passe: Ouaaaaa!!! rob'? rob'? rob'? Fils : Oui sûrement. Mais quand même...Elle : Quand même??? Fille qui tire sur le tissu : Moa? Moa? Moa? Elle : Quand même quoi?Fils : C'est quand même une jupe de... [Lire la suite]
Posté par luneauxautres à 00:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
17 août 2010

Un train

Le dernier coup de sifflet avait retenti. Le chef de gare leur faisait signe de la tête qu'il était temps. Il avait repoussé le départ le plus qu'il le pouvait. Mais coûte que coûte, un train anglais part toujours à l'heure.Un dernier regard, un essai de sourire, et tout est redevenu flou. Les couleurs se mélangeaient pour ne rendre que le gris bleu du jour. Quand la porte se referma, elle alla à sa place, debout devant la grande vitre sale. Ou peut être était-ce seulement ses larmes. Elle ne l'a pas vraiment vu s'éloigner, juste sa... [Lire la suite]
Posté par luneauxautres à 00:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
14 août 2010

Mademoiselle G.

Cela avait été sa dernière année d'enseignement. De toutes ses classes, nous voulions croire que nous étions sa préférée. Elle râlait sur nous un peu plus fort, elle s'emportait un peu plus souvent. Qui aime bien, châtie bien, forcément. Une vraie demoiselle de roman, toute de chiffons et de rubans fanés vêtus. Les jours les plus frais elle faisait tournoyer son grand châle au dessus de sa tête et enveloppait ses petite épaules droites d'un geste qu'elle seule pouvait faire. Mademoiselle G. avait un port de tête de vieille... [Lire la suite]
Posté par luneauxautres à 20:36 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
09 août 2010

Celle qu'elle ne sera pas

Il est difficile d'être différent de ses propres parents. De se sentir singulière, issue de personne ou si peu. De rechercher sans cesse les points communs qui peuvent légitimer une filiation. Jusqu'à s'interroger sur la vérité acquise : être la fille de sa mère, vraiment? Il est dur de se laisser à penser de ne pas être venue d'elle. Même si la peau, les gestes sont semblables, tout le contenu de leurs êtres sont à l'opposé. Elle aimerait pouvoir se détacher complètement, mais un lien têtu et persistant la retient, la fait... [Lire la suite]
Posté par luneauxautres à 00:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
06 août 2010

Eté poisse

Chaque saison apporte son lot d'habitudes, de gestes renouvelés. La ronde des vêtements s'enchaînent, les boites s'ouvrent et se referment. Les accessoires se rangent et se dérangent, parfois se renouvellent, parfois s'oublient pour une année entière. L'été permet de s'alléger à tout point de vue. Il faut vider, ventiler, ne plus s'encombrer. Matériellement et mentalement on s'entend. Cette année, les mois les plus chauds auront été brûlants, étouffants. Une canicule qui s'étire et qui engourdit tout, nos têtes et nos... [Lire la suite]
Posté par luneauxautres à 00:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
03 août 2010

Sur sa peau

Une voie lactée est dessinée. Quelques étoiles parsemées indiquent le chemin du retour. Des petits astres sombres sur un ciel clair lumineux. Certains se cachent et se laissent redécouvrir à l'occasion. Parfois les doigts s'accrochent à quelques anciennes blessures, des lignes à peine saillantes qui racontent chacune leur histoire, leur peine et leur peur. Le nacre lisse et soyeux brille sur l'épiderme mate. Elles ne sont pas disgracieuses, elles sont juste là pour le souvenir et pour parler d'avenir aussi. Les années n'ont pas... [Lire la suite]
Posté par luneauxautres à 13:47 - - Commentaires [3] - Permalien [#]