pb&j_michelleJohnson

 

Il est si facile d'allonger le bras, tout jeter dans le chariot et pousser droit devant soi des kilos inutiles. Il est si facile d'ouvrir un sachet, de décapsuler une cannette, de tourner un couvercle. Il est si facile de ne pas avoir de vaisselle à laver, d'appuyer du bout du pied pour ouvrir un couvercle qui avale tout les déchêts. Ni vu ni connu. Pas de trace, tout est propre. Vraiment? Le plaisir a disparu, il n'y a plus la joie des grands repas partagés: tout est avalé en silence, rapidement, caché.

Je ne leur dis pas que leur mal de genou, de dos, de coude sont liés à leur liste de course. Je ne leur dis pas que tous les antibiotiques avalés cette année sont en partie dûs à leurs achats hebdomadaires. Je ne leur dis pas qu'il faut qu'ils changent, maintenant. Qu'il est déjà trop tard, qu'on ne se refait pas. Ils le savent. Mais ne font rien. 

Un long, lent et coûteux suicide. Avaler pour souffrir. Manger pour consommer encore plus: des objets pour aider, des voitures pour rouler les corps et les courses, des placards pour les vêtements plus grands, pour entreposer des accessoires inutiles, des médicaments. Ils ne se regardent plus, le miroir a rétréci.

Les photos de mariage sont rangées, elles ne trônent plus sur le buffet. Mais ça, c'était avant, il y a longtemps. Et on ne peut plus revenir en arrière, ce qui est fait est fait et ne peut se défaire. Vraiment? Je ne peux y souscrire. Je ne veux pas arrêter le changement. J'ai changé, je changerai. Je change, là, tout de suite, maintenant. Je leur dirai qu'ils vont mourir de tout cela. Non, qu'ils meurent déjà. Que leur fille les regarde et qu'elle les aime quand même. Encore. Toujours sûrement.

Au-delà de la torture du corps qu'ils s'imposent, c'est toute la spirale descendante qui les entraine qui me révulse. Ils sont pris dans le flot, se laisse porter sans résistance. Je leur souhaite que la berge ne soit pas trop loin lorsque que leurs bras voudront se tendre. Probablement*, je serais là, juste au bord.

 

 Pamela Michelle Johnson - PB&J

 * edit du soir.