24 juillet 2011

Juillet passé

La canicule s'est fanée, il ne fait plus que 30 degrés. Les nuits lourdes nous ont volé nos journées. Enfermés, au noir pour ne pas fondre, se liquéfier. Et j'écris, plein, tard le soir ou tôt la nuit lorsque le chat surgit et que les autres dorment. Les ratons laveurs passent au-dehors, la ville soupire, les grillons frissonent. Et j'écris beaucoup, comme il y a près de quinze ans, assise à mon bureau blanc, les doigts collés aux touches noires. Le ventilateur s'entête, mon verre d'eau se vide, mes jambes nues protestent. Elles... [Lire la suite]
Posté par luneauxautres à 17:37 - - Commentaires [7] - Permalien [#]

06 juillet 2011

Suicide moderne

  Il est si facile d'allonger le bras, tout jeter dans le chariot et pousser droit devant soi des kilos inutiles. Il est si facile d'ouvrir un sachet, de décapsuler une cannette, de tourner un couvercle. Il est si facile de ne pas avoir de vaisselle à laver, d'appuyer du bout du pied pour ouvrir un couvercle qui avale tout les déchêts. Ni vu ni connu. Pas de trace, tout est propre. Vraiment? Le plaisir a disparu, il n'y a plus la joie des grands repas partagés: tout est avalé en silence, rapidement, caché. Je ne leur dis pas... [Lire la suite]
Posté par luneauxautres à 00:01 - - Commentaires [7] - Permalien [#]