24 août 2010

Il y eut un jour

Un jour blanc, sonore. Celui ou ma mère n'était pas là. Ni mon père d'ailleurs. Un matin ou quelqu'un d'autre m'a habillée, coiffée, m'a servi un autre petit déjeuner. Qu'il fallait bien être sage, bien se tenir, que je devais être contente aussi. Il a fallu tenir une main trop serrée sur la mienne, marcher plus vite que d'habitude, ou plutôt plus haut bizarrement. Des couloirs et des tas d'ascenseurs, et une odeur bizarre qui piquait. Et toute cette lumière qui faisait quand même un peu peur, même si il faillait être contente,... [Lire la suite]
Posté par luneauxautres à 00:00 - - Commentaires [9] - Permalien [#]

03 août 2010

Sur sa peau

Une voie lactée est dessinée. Quelques étoiles parsemées indiquent le chemin du retour. Des petits astres sombres sur un ciel clair lumineux. Certains se cachent et se laissent redécouvrir à l'occasion. Parfois les doigts s'accrochent à quelques anciennes blessures, des lignes à peine saillantes qui racontent chacune leur histoire, leur peine et leur peur. Le nacre lisse et soyeux brille sur l'épiderme mate. Elles ne sont pas disgracieuses, elles sont juste là pour le souvenir et pour parler d'avenir aussi. Les années n'ont pas... [Lire la suite]
Posté par luneauxautres à 13:47 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
30 juillet 2010

Liste d'oublis retrouvés

*  le son des gravillons ronds des bords de Loire sous les pieds*  le parfum de l'eau de Cologne de René*  le carillon Big Ben de la pendule des grands parents*  les moineaux qui glissaient sur le vélux*  les chansons de rue de Marie*  la porte dérobée qui allait au grenier*  les craquelins au beurre salé*  les taches de mercure au chrome rouge sur les genoux*  ma médaille de baptême*  les dérapages en vélo*  se cacher et faire peur*  nager sous l'eau le plus longtemps... [Lire la suite]
Posté par luneauxautres à 00:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
27 juillet 2010

Possession

Je ne possède que quelques certitudes que je malmène régulièrement. Tout ce qui est à moi, est à lui, c'est écrit en bas de notre serment.Tout ce qui m'appartient est pour eux, enfin presque tout. Je leur garde encore certaines choses pour plus tard, peut être vers la fin, peut être vers leurs débuts. Si j'ai accumulé et accumule certainement encore, je ne désire plus posséder, je ne veux plus de chasse au trésor. Les biens matériels du passé se sont éparpillés dans les courants des allers et venues, dans les départs et les retenues.... [Lire la suite]
Posté par luneauxautres à 00:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
21 juillet 2010

Leur amour

Je suis surprise de ne pas être jalouse. Je dois même avouer le prendre secrètement à crédit. Malgré les quelques années qui les écartent, ils ont déjà une complicité nourrie. Les modulations de sa voix lorsqu'elle l'appelle ou le cherche dévoilent à chaque fois son impatience de découverte et la joie espérée quand il apparaît. Elle le garde comme une louve, s'inquiète de ses tristesses et ses petites souffrances. Petite mère prend alors le pas sur petite sœur. Et il n'en parait pas moins content d'ailleurs. Il embrasse son... [Lire la suite]
Posté par luneauxautres à 18:47 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
08 juin 2010

Le fil

J'ai longtemps souhaité être un garçon. Un frondeur, rusé, infatigable et passionné, rêveur et penseur, attentif et amoureux, allons-y galant aussi. Il me semblait que leurs gestes étaient plus francs, plus sincères, que leur parole donnée était trésor. Je les regardais bien et je voyais qu'ils cachaient sous leurs manteaux de bravoure parfois une sensibilité aux autres vive et brillante. Je les voyais souvent plus attentifs aux choses importantes, négligeant les détails futiles qui alourdissaient les rêves des filles. C'est vrai... [Lire la suite]
Posté par luneauxautres à 00:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

29 mai 2010

De mieux battre mon coeur a commencé

Encore une fois de plus, la même réflexion : tu ne change pas, peut être même pire, tu rajeunis. Plus j'avance en âge, plus je me libère de mes années. C'est un sentiment que je n'arrive que difficilement à m'expliquer.Comprenne qui pourra. Il semblerait parfois, au détour d'une longue nuit, que mon sang coule plus fort, que mes yeux soient plus vifs que la veille encore. Je me rappelle alors de cette étouffante sensation qui pesait sur mes jeunes épaules. Une impression si forte d'être en décalage avec tous les autres enfants de... [Lire la suite]
Posté par luneauxautres à 00:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
31 mars 2010

Deux Béliers

15 ans qu'il n'est plus là. Bizarrement, il ne lui a pas manqué tant que cela. Ils n'étaient peut être pas si proches, ils ne se sont pas tant connus. Pourtant il est ressurgi plus souvent ces derniers temps. Il lui semble qu'elle comprend un peu mieux, qu'elle décèle une raison à ses gestes, à ses rares paroles. C'est seul avec elle qu'il se libérait. Loin des yeux des femmes, des mères juges, de la bien séance pour un homme, il s'assouplissait au contact de sa petite main tiède dans la sienne. Une main de géant qu'elle aimait... [Lire la suite]
Posté par luneauxautres à 00:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
28 mars 2010

Le pied léger

L'autre soir, j'ai dansé. Pas de rythme électroniques, pas de salle noire aux flashs colorés. L'autre soir, j'ai dansé au son de deux instruments sur un parquet bien éclairé. Les airs de ma mémoire ont résonné, la terre de mon passé a tremblé. Sous le pas lourd des danseurs unifiés en chaîne, mains liées et souffle court, la musique vibrait chacun de mes souvenirs tour à tour. Je perçois déjà les sourires sarcastiques de ceux qui n'ont jamais sauté le pas pour rentrer dans la ronde. Sachez que quelques-uns furent convertis. Ah... [Lire la suite]
Posté par luneauxautres à 00:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
19 mars 2010

Aux armes

La boite en carton est fermée par un ruban blanc noué trois fois. Ses flancs enflés ne bougent plus, des années que son couvercle n'ait été soulevé. Pourtant, c'était hier, chaque lettre reçue rejoignait ses sœurs, par ordre chronologique, la dernière en premier. Pour chaque missive, une autre envoyée. Certaines me sont revenues, héritage précieux de personnes disparues. Toutes ces phrases noircies couchées sur le papier plié, déplié, tenu, tous ces mots résonnent comme l'écho sourd d'un temps révolu. Car nous n'écrivons plus. ... [Lire la suite]
Posté par luneauxautres à 13:20 - - Commentaires [4] - Permalien [#]