26 septembre 2010

De l'autre côté

  La porte s'est ouverte en grand et le tarmac gris s'est projeté sous ses pieds. Il fallait descendre l'escalier et marcher jusqu'à la façade grise acier. A chaque pas, elle se remémorait le parcours réalisé. Obtenir un visa, contacter l'Ambassade, trouver un avion... Rechercher tout ce qu'il lui était possible de  chercher sur un pays muré depuis tant d'années. Elle trouva une carte de la ville, datée, éditée par un pays tiers. Toute cette mémoire effacée lui fit prendre conscience de ce qu'elle allait trouver. Un écho... [Lire la suite]
Posté par luneauxautres à 12:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

22 septembre 2010

Des mauvaises fois

Je n'aime pas avoir tort alors que j'ai évidement raison. Je n'aime pas être en retard alors que je ne le sais pas. Je n'aime pas oublier quelque chose qui est sur ma liste restée à la maison, parce que je me rappelle de tout. Je n'aime pas ne pas pouvoir mettre un vêtement non repassé. Je n'aime pas repasser. Lui non plus. Je n'aime pas manger des sucreries et sentir peser les kilos. Je n'aime pas avoir les cheveux emmêlés. J'aime mes cheveux dans le vent. Je n'aime pas les poils de chat. Sauf du mien.... [Lire la suite]
Posté par luneauxautres à 00:00 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
18 septembre 2010

En élan

  Je m'en vais sur un autre chemin, de nouveaux outils à mon bras. Peut être moins lourds, peut être plus maniables. La facilité ne me réjouit pas. Je ne suis pas faite comme cela. Je pars creuser un autre filon, je change de carrière, vais casser de moins gros cailloux. L'énergie déployée ne sera plus la même, juste différente, peut être pour d'autres moins brillante. Mais ça me va. Je resterais celle d'avant, parce que plus qu'un métier, c'était tout ce j'étais, c'est tellement tout ce que je suis. Il n'y a pas de regret,... [Lire la suite]
Posté par luneauxautres à 00:00 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
14 septembre 2010

Genres

Il m'aura fallu du temps, des années, un bon parcours de vie pour m'intéresser à elles. Petite, tout en jouant à la poupée avec assiduité, je rêvais d'être un autre plutôt qu'une petite fille appliquée. Frondeur, charmeur, toujours en mouvement, j'aurais tant souhaité devenir un garçon, un grand. Mais les garçons ne peuvent devenir des mères, et je crois que c'est là que j'ai d'abord trouver le réconfort de n'être que une fille de plus. Et puis découvrir que l'on peut plaire, et même à celui qui nous plaît, tant qu'à faire. Aimer... [Lire la suite]
Posté par luneauxautres à 00:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
10 septembre 2010

Tante Alice

Elle n'était pas ma tante, je me demande d'ailleurs de qui elle l'était. Tante Alice était surtout la parisienne par excellence, par élégance et irrévérence. Juchée sur ses talons hauts, elle descendait voir les lambeaux de sa lointaine famille une ou deux fois par an, pour l'iode, les huîtres et les faisans. Elle réclamait leurs plumes et on pouvait voir dans ses gestes légers et caressants, ses souvenirs poudrés de jeune modiste appliquée. Tante Alice était classe et parfumée. Juste un rouge, pas de maquillage : ça... [Lire la suite]
Posté par luneauxautres à 00:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
06 septembre 2010

Causons un peu

Ce n'est pas que le style que j'emploie ici me pèse, je l'ai choisi ou plutôt il s'est imposé à moi après quelques billets. Ce n'est pas que cela me gêne d'écrire comme je ne parle pas, tant de blogs utilisent déjà un ton léger et familier que je ne saurais les égaler. Ce n'est pas que je me sente seule avec mon petit musée accumulé, et puis un tableau à la fois cela suffit bien comme cela! Ce n'est pas que je me sente enfermée, parce qu'après tout, c'est qui qui a les clefs? Ce n'est pas le nombre qui fait la qualité,... [Lire la suite]
Posté par luneauxautres à 00:00 - - Commentaires [15] - Permalien [#]

02 septembre 2010

Une évidence

Sans vraiment le réaliser, elle était passée du train au ferry. Sa tête était encore lourde mais ses yeux semblaient y voir plus clair déjà. Le soir enveloppait tout de ses ombres caressantes, le ciel se teintait de nuances poudrées. Elle a même pu les admirer. La sirène a retentit et ce cri a résonné étrangement en elle. Il fallait réagir : le temps filait malgré tout et ses larmes ne pourront jamais le retenir. Sur le pont arrière, elle a vu les falaises blanches s'amincir jusqu'à tomber dans l'encre de la mer. L'été était... [Lire la suite]
Posté par luneauxautres à 20:27 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
28 août 2010

Sans voix

Il y a quelques jours déjà qu'il est venu de l'Ouest, chargé de la sèche chaleur des grandes plaines. Il est arrivé brusquement, en colère, ou pressé peut être. Les branches ont plié, certaines ont cédé sous sa force. Toutes les poussières de l'été ont du s'éparpiller, se glisser là où on les verra plus. Un grand ménage avant le désordre. Celui des arbres qui meurent en feuilles une à une, au sang qui surgit à leurs branches, à la rouille des heures du soir. Je suis sortie le rencontrer, il me manquait tant. Il n'est que le... [Lire la suite]
Posté par luneauxautres à 21:46 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
24 août 2010

Il y eut un jour

Un jour blanc, sonore. Celui ou ma mère n'était pas là. Ni mon père d'ailleurs. Un matin ou quelqu'un d'autre m'a habillée, coiffée, m'a servi un autre petit déjeuner. Qu'il fallait bien être sage, bien se tenir, que je devais être contente aussi. Il a fallu tenir une main trop serrée sur la mienne, marcher plus vite que d'habitude, ou plutôt plus haut bizarrement. Des couloirs et des tas d'ascenseurs, et une odeur bizarre qui piquait. Et toute cette lumière qui faisait quand même un peu peur, même si il faillait être contente,... [Lire la suite]
Posté par luneauxautres à 00:00 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
21 août 2010

La jupe

Fils : Tiens, qu'est-ce-que tu fais?Elle : Une jupeFils : Ah, pour qui?Elle : Et bien pour moi, tu vois qu'elle est grande.Fils : Silence introspectif  mmmElle : Il y a quelque chose? Fils : Mais ce n'est pas pour la mettre hein?Elle : J'espère que si, je passe du temps à  la faire, alors je veux la porter. Non? Fille qui passe: Ouaaaaa!!! rob'? rob'? rob'? Fils : Oui sûrement. Mais quand même...Elle : Quand même??? Fille qui tire sur le tissu : Moa? Moa? Moa? Elle : Quand même quoi?Fils : C'est quand même une jupe de... [Lire la suite]
Posté par luneauxautres à 00:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]