21 septembre 2011

Fall

  Le froid est rentré chez nous. Ce n'est pas le froid blanc, celui qui brûle. C'est le froid mouillé qui s'insère sous le premier chandail porté faisant frissonner nos peaux encore dorées.  La pluie cliquète au dehors et mes mains qui tapotent alors sont mangées par les poignets de laine. Le chat se blottit dans mon dos et je ne sais qui des deux réchauffe l'autre. Les bruits du soir sont arrivés. La lumière s'épuise sur les murs blancs, se réveille soudain sur le cadre doré du vieux miroir. Je vais ressortir le large... [Lire la suite]
Posté par luneauxautres à 16:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

19 septembre 2011

Un mendiant

C'était tout d'abord la voix d'un inconnu mais qui lui semblait familière. Elle était si absorbée par reconnaître ce qu'elle avait oublié qu'elle n'écoutait pas les mots prononcés. Elle lui fit répéter. Il avait eu son numéro par un long dérivé d'anciennes connaissances qui l'a amené à une plus proche. Celle-ci a cédé devant son insistance et lui avait chuchoté les chiffres tout en le prévenant par avance.  Il n'aurait pas dû appelé. Elle le lui dit tout de suite, sans colère ni surprise, avec la pointe aiguisée de sa... [Lire la suite]
Posté par luneauxautres à 16:50 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
14 septembre 2011

Résolutions de Septembre

  Je serai toujours à l'heure à mes rendez-vous. Je ne commencerai plus une activité pour combler 10 minutes de battement. Je me lèverai plus tôt. Je dormirai plus. Je préparerai les choses/repas/vêtements/papiers en avance. Je ferai ce qui doit être fait au moment où il faut le faire. Je lirai plus pour le loisir. Je prendrai le temps de rencontrer les personnes qui comptent. Et celles à découvrir. Je serai présente avec eux, vraiment, là, dans le moment. Je gèrerai mon temps selon les priorités. Je dirai oui je... [Lire la suite]
Posté par luneauxautres à 08:57 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
16 août 2011

À ceux que je quitte

  Je vous dis mes adieux. Au creux de mes mots, vous verrez certainement l'ombre de ma colère et vous aurez raison. Le temps ne peut atténuer tout; il me prend à penser qu'au contraire il attise les rancoeurs croupies. J'ai essayé. De nombreuses fois. On m'a dit de le faire, je l'ai fait malgré moi, je l'ai fait de bonne foi. C'est la dernière. Je ne tenterai plus de vous faire comprendre. Je n'attendrai plus de vous un signe, même dur, même tendre. Je ne veux plus espèrer toujours là où il n'y a rien à espèrer, où il n'y a... [Lire la suite]
Posté par luneauxautres à 16:18 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
12 août 2011

Un jour de septembre

  Le jour où j'ai laissé partir le dernier travail dû, mon sommeil n'est pas venu. J'ai erré en silence au rez-de-chaussée, appliquant chaque pas nu au plancher refroidi. Les idées si claires, le souffle si léger, c'est comme si tout recommençait, tout repartait d'il y a plusieurs années.  Je suis sortie dans le jardin m'asseoir sur le grand fauteuil de bois gris. J'ai laissé les frôlements de fourrure me surprendre et me faire peur un peu aussi. Les êtres de la nuit m'entouraient étonnés de ma présence inattendue. Le... [Lire la suite]
Posté par luneauxautres à 23:57 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
24 juillet 2011

Juillet passé

La canicule s'est fanée, il ne fait plus que 30 degrés. Les nuits lourdes nous ont volé nos journées. Enfermés, au noir pour ne pas fondre, se liquéfier. Et j'écris, plein, tard le soir ou tôt la nuit lorsque le chat surgit et que les autres dorment. Les ratons laveurs passent au-dehors, la ville soupire, les grillons frissonent. Et j'écris beaucoup, comme il y a près de quinze ans, assise à mon bureau blanc, les doigts collés aux touches noires. Le ventilateur s'entête, mon verre d'eau se vide, mes jambes nues protestent. Elles... [Lire la suite]
Posté par luneauxautres à 17:37 - - Commentaires [7] - Permalien [#]

06 juillet 2011

Suicide moderne

  Il est si facile d'allonger le bras, tout jeter dans le chariot et pousser droit devant soi des kilos inutiles. Il est si facile d'ouvrir un sachet, de décapsuler une cannette, de tourner un couvercle. Il est si facile de ne pas avoir de vaisselle à laver, d'appuyer du bout du pied pour ouvrir un couvercle qui avale tout les déchêts. Ni vu ni connu. Pas de trace, tout est propre. Vraiment? Le plaisir a disparu, il n'y a plus la joie des grands repas partagés: tout est avalé en silence, rapidement, caché. Je ne leur dis pas... [Lire la suite]
Posté par luneauxautres à 00:01 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
24 juin 2011

Riens

Une journée vide au milieu de la tourmente. Un rythme lent pris dès le lever, le souffle raccourci par la moiteur de ce troisième jour d'été, je suis sorti marcher. Le grand cabas écossais balancé au bout de mon bras, tête nue, cheveux défaits, sandales aux pieds, j'avais juste quelques courses à faire, quelques fruits frais à trouver. Les écoles criaient au dehors, les arbres dansaient encore. J'ai croisé deux nouveaux nés, trois chiens laissés, un en liberté. Deux coureuses m'ont dépassée, trop rouges, trop bruyantes, trop... [Lire la suite]
Posté par luneauxautres à 12:54 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
20 juin 2011

Fossile

  Sa stature haute et équilibrée, son regard sombre et doux mélangés, sa démarche souple et contenue, chacun de ses gestes force le respect qu'on lui porte. Il m'a rarement été permis de rencontrer d'homme aussi présent, aussi conscient de son être tout entier, conscient de sa vie autant que de sa mort, conscient d'où il vient et où il n'ira pas. J'ai écris mainte fois ces lignes, je les réécris encore. Je sais que beaucoup de choses m'échappent, je sais que mon obstination à vouloir les retenir prouve que j'ai tort. Il me le... [Lire la suite]
Posté par luneauxautres à 11:57 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
16 juin 2011

Quelques points

Mes heures, mes jours, mes nuits parfois aussi, des semaines entières sont pleines de ce que je n'écris pas ici. Tout ce que je ne veux pas dire occupe tellement mon temps et mon espace au cours de ce printemps. Mes pensées se dirigent ici parfois, mais mes mots n'y ont pas leur place. Je ne visite plus guère les unes, les uns, et les autres. Je ne les oublie pas pour autant.  Le tictac de ma montre a presque remplacé le battement de mon coeur. Je ne me plains pas. Je regrette parfois ces journées vides à ne rien faire de plus... [Lire la suite]
Posté par luneauxautres à 11:14 - - Commentaires [8] - Permalien [#]