25 avril 2011

En l'attendant

  Il était parti trop tôt le matin. Elle avait juste senti son bras glisser de sa taille, son souffle se rapprocher de ses yeux, ses lèvres les effleurer. Puis le silence. Le bavardage des femmes qui battaient les tapis l'ont sortie de son sommeil. Il était encore temps de saisir la fraîcheur du matin. Elle se glissa sous son jeans, sa chemise légère et elle claqua la porte. Les escaliers dévalés, le concierge salué, la rue traversée, elle plongea dans le métro. Le balancement de la voiture la ramenait à ses rêves. Un couple... [Lire la suite]
Posté par luneauxautres à 23:59 - - Commentaires [8] - Permalien [#]

21 avril 2011

Un, deux, trois...

                         Tu me chantes maman? L'était une p'tite poule grise Bâteau sur l'eau Cadet Roussel a trois maisons, Cadet Roussel a trois maisons Jamais z'on n'a vu, jamais z'on ne verra A la claire fontaine m'en allant promener Ah les crococo, les crococo, les crododiiiiles ... [Lire la suite]
Posté par luneauxautres à 23:59 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
17 avril 2011

Dérive

  Il n'y aura pas vraiment d'après. Ce sera seulement une continuation de ce que cela a toujours été : un decrescendo amorcé il y a si longtemps. Peut être dès le début. Elle sait qu'elle ne peut rien y faire. Elle a essayé de changer le cours de leur relation mais les tumultes du courant ont toujours été les plus forts. Elle ne peut en parler ouvertement, trop personnel. Je ne sais pas si elle en souffre; elle ne laisse rien transparaitre au dehors. Je ne fais que recueuillir ce qu'elle veut semer au hasard des jours. Le... [Lire la suite]
Posté par luneauxautres à 23:59 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
13 avril 2011

A+B

  Main dans la main, ils s'excusent de rire trop fort. Les lèvres mordues, leurs yeux pétillent tellement plus. Leurs gestes ne s'habillent pas de la gêne de leur adolescence; ils l'ont dépassée depuis plus de trente ans.  Ni lui, ni elle n'aurait alors imaginer tout ce parcours pour se trouver enfin. Comme si leur vie était déjà passée : un mariage, des enfants, un désamour, une séparation, peut être deux ou trois de plus... Comment s'imaginer alors retourner en arrière, revenir aux premiers émois, aux battements... [Lire la suite]
Posté par luneauxautres à 23:59 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
11 avril 2011

La Blanket de Babette pour Fillette

  Parce que mes mains doivent être toujours occupées : Réalisation simplifiée du modèle "Babette Blanket", Fil 80% coton/20%Merinos "Cotton Fleece", jambes de fillette faites maison, lumière printanière nulle de l'Ontario.  
Posté par luneauxautres à 00:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
08 avril 2011

36 et un

  Ça fait 37. Et voilà. Juste un peu moins que 38, un peu plus proche de 40, et 45, et 50... et alors?  37 c'est bête, ça ne me dit rien. Rien qui vaille, rien qui ne vaille pas. Pas grand chose. Ce n'est pas un nombre signifiant. Un de plus, toujours en plus, qui s'ajoute au temps qui s'en va.  3+7 égale 10. 10 ans de OUI à deux, ça, ça me parle vraiment mieux.  37 c'est moche. Cela va passer vite et c'est heureux!   Pierre Soulages - Lithographie 37    
Posté par luneauxautres à 00:03 - - Commentaires [8] - Permalien [#]

06 avril 2011

Le troisième enfant

  Celui que je ne porterai pas. Celui qui ne viendra pas de nous. Celui qui ne portera pas ton nom. Celui qui comblera un vide au creux de mes bras que je ne définis toujours pas. Celui qui n'était pas sur ma liste. Celui qui n'était pas attendu, tout juste espéré dans le flot du destin. Il aura quand même un peu de mon sang. Peut être mes yeux, puisque ma fille a pris les siens. Un échange malicieux de la génétique familiale. Il aura sûrement la démarche de son père et donc du mien, et de notre grand père... Toute une chaîne... [Lire la suite]
Posté par luneauxautres à 15:42 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
28 mars 2011

Flash back

La neige est revenue une dernière fois. Du moins, on l'espère. Si longue à se faire désirer lorsque l'hiver s'avance, elle s'acharne semble-t-il à occuper le terrain. Guetter chaque année le premier carré vert, le premier bourgeon. N'en plus pouvoir d'attendre le soleil qui chauffe le perron. Les microbes réveillés par la semi tiédeur nous auront achevés. Mars est presque fini que je ne l'ai pas vu commencer. Il est de ces semaines calfeutrées de fatigue d'où ressort une nostalgie. Un petit abandon vers le passé, quand mon... [Lire la suite]
Posté par luneauxautres à 16:14 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
21 mars 2011

Amouassa

Amouassa a deux grands yeux bleus, qui font retourner les gens sur eux dans la rue. Elle commence à s'en rendre compte, petit à petit, du pouvoir de ses deux yeux-là. Amouassa a un petit nez tout rond qui sait se plisser quand bon lui semble surtout à la barbe de son papa qui s'affale à chacun de ses frémissements. Amouassa a découvert un pouvoir ultime : celui d'exaspérer à volonté un grand frère qui - il faut dire - démarre au quart de tour. Une joie totalitaire peut alors se lire sur sa frimousse enfantine. Amouassa est... [Lire la suite]
Posté par luneauxautres à 20:48 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
19 mars 2011

De l'air et des autres

  Besoin de légèreté, même si les pensées sont lourdes. Besoin de revoir de la verdure et de s'étonner comme chaque année comment la nature grillée, séchée par les mois de glace peut se réveiller en quelques pluies douces. Besoin de prendre soin de ce corps camouflé depuis trop longtemps. Étirer les muscles, apaiser la peau asphyxiée, redécouvrir les sensations de sortir la tête, les mains nues, les cheveux libres au vent. Aérer la maison, bouger les meubles, changer les coussins. Ventiler l'autarcie qu'était presque devenue... [Lire la suite]
Posté par luneauxautres à 03:11 - - Commentaires [4] - Permalien [#]