10 avril 2010

Celui qu'elle n'aura plus aimé

Elle me confiait récemment qu'elle était heureuse. Plus qu'elle ne l'avait jamais envisagé. Il m'a d'abord paru curieux d'entendre de sa part un tel aveu. Et puis je m'en suis voulue, encore une fois d'être suspicieuse. Elle me disait tout son bonheur et s'appliquait à être radieuse. J'attendais, malgré moi, le cailloux sur le chemin. Il n'est pas apparu lors de ce matin. Plus tard, elle recommença mais sa voix n'était plus la même déjà. Tu es sûre? Tentais-je prudente. Il était marié et avait deux enfants. Sa réponse... [Lire la suite]
Posté par luneauxautres à 00:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

05 avril 2010

Changer de peau

A chaque retour des beaux jours, c'est la même chose. Il ne faut pas se découvrir trop vite, ne pas sortir sans les bras couverts, réfléchir à deux fois au décolleté que je porterais si je vais dehors. A chaque premier rayon chaud du soleil, ma peau me le rappelle : elle ne veut pas se laisser cuire à tort. Et si je m'absous de ses premières remarques, la sentence est dure... Je suis marquée au fer rouge écarlate. Un seul oubli de tissu, de crème adaptée, et voila une trace indélébile à mi-bras ou mi-mollet jusqu'à la fin de... [Lire la suite]
Posté par luneauxautres à 00:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
22 mars 2010

Arrêt sur temps

Pendant quelques jours, ne plus allumer la télévision, ne plus écouter les nouvelles d'ici et de là-bas, détourner les yeux des unes des journaux. Ne toucher le clavier que pour écrire ou travailler. Redécouvrir les symphonies légères et les airs familiers pour accompagner l'air frais qui s'infiltre par les fenêtres ouvertes.Moins de téléphone, plus de paroles les yeux dans les yeux. Et si la voiture ne démarrait pas aujourd'hui? Et si nous faisions avec ce qui reste dans les placards pour manger ce soir? Se coucher et se... [Lire la suite]
Posté par luneauxautres à 09:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 mars 2010

Un homme seul

De sa famille vendéenne, il n'a gardé que quelques principes pliés dans sa valise, le goût des discussions à n'en plus finir, et un humour décalé. Il me semble que très tôt il a su ses différences, avec peine d'abord. Comment faire pour ne pas faire mal à ceux qu'on aime en restant soi-même?Pour y parvenir, il s'est éloigné d'eux, de l'océan et du vent des habitudes quotidiennes. De ses études, ils ne savaient rien; et il l'a voulu ainsi. Seul il s'est construit, seul il s'est nourri. Que personne ne me dise comme est belle... [Lire la suite]
Posté par luneauxautres à 00:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
12 mars 2010

Faire avec

Les circonstances économiques sont telles que la pression sociale s'est accentuée sur la tranche moyenne des actifs. Si vous avez survécus à cette phrase d'une profondeur abyssale, vous pouvez continuer.Vous pouvez poursuivre vos journées, vos semaines, tout ce qu'elles comportent de rituels, d'obligations.Le lever, les repas, l'école, la nounou, la maison, l'intendance... et aussi la recherche. Mais la recherche de quoi au fond? Hein? Ah oui, l'argent! C'est sûr qu'il nous est nécessaire (voir liste précédemment citée), c'est... [Lire la suite]
Posté par luneauxautres à 00:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
10 mars 2010

Verts sont ses yeux

Comme une petite fleur blanche de printemps, elle est sortie d'entre les blocs de glace. Elle a émergé, emplie ses poumons d'une profonde inspiration et s'est défroissée.Il me semble même qu'elle ait pris un peu de poids. Ou bien est-ce seulement sa présence qui prend un peu plus de place. La place qui est la sienne. La petite fille tournoie les bras en croix au soleil de Mars. Je l'ai revue hier, je ne l'ai pas tout de suite reconnue. Deux semaines tout juste venaient de passer depuis nos dernières heures partagées. Sa... [Lire la suite]
Posté par luneauxautres à 01:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

07 mars 2010

Sir Jack

Sir Jack n'est pas vraiment Sir. Mais c'est comme cela que tout le monde l'appelle. Sa stature de géant se ramasse sur un bout de trottoir sur notre route pour la boulangerie. Sir Jack tend la main, c'est son métier, c'est sa vie. Cela ne l'a pas toujours été, il est même diplômé. En économie, avoue-t-il d'un ton ironique. Ses épaules larges et droites portent tout ce qu'il possède de fierté. Sir Jack est noble et c'est pour cela qu'on le salue. Ses yeux parlent de voyages, pas toujours voulus. De ses larmes s'échappent ses... [Lire la suite]
Posté par luneauxautres à 00:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
27 février 2010

Ma mie, l'hiver est à l'envers...

Le vent souffle fort, tout ce qu'il n'a pas soufflé jusqu'alors. Nous pensions être arrivés au printemps et voilà qu'il neige à présent. Tout le blanc qui s'était exilé en Europe a décidé de revenir chez nous, de reprendre sa place légitime. C'est ici l'hiver, qu'on se le chante. Et au fond, ces bourrasques blanches ne sont pas pour nous déplaire. La luge pourra enfin être sortie. Elle était jusqu'ici restée à l'abri. La mémoire est courte: les hommes oublient les habitudes saisonnières. Et même ici se laisse surprendre. Je ne... [Lire la suite]
Posté par luneauxautres à 00:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
23 février 2010

Si vous saviez...

Savez- vous que mes heures sont plus longues que les siennes? Certainement car elles semblent plus pleines. Savez-vous que mes mains possèdent plus de doigts? Bien sur, ils tiennent tout à la fois. Savez-vous que mes yeux voient tout et même au-delà ? Évidement car ils retrouvent tout. Tiens même ça... Savez-vous que ma tête est plus large que la sienne? C'est prouvé car elle retient le plus et le différent. Savez-vous que mes jambes sont plus robustes? Je le sais au nombre de marches d'escalier avalées dans la journée. ... [Lire la suite]
Posté par luneauxautres à 00:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
09 février 2010

Le maître nageur

Aller assister à la leçon de natation n'a jamais été une corvée. Tout d'abord la piscine est claire, nimbée de bleu et de teintes nacrées, plutôt douce aux oreilles, pas trop fréquentée. Mais voici la raison première en vérité... Le cours en lui-même a ceci de particulier qu'il est dispensé par un jeune homme au corps admirablement sculpté. Il n'est pas le seul, ses confrères masculins ou féminins à égalité possèdent des plastiques très entretenues par les heures aquatiques. Mais celui-ci ressort parmi tous. On ne sait trop... [Lire la suite]
Posté par luneauxautres à 13:54 - - Commentaires [2] - Permalien [#]